L’effet Axe (cliquez pour voir en grand)

Dans cet article, j’avais abordé l’intérêt et l’impact de la publicité interactive «à l’ancienne» (c’est-à-dire sans rien de digital), en montrant comment l’UNICEF faisait prendre conscience de l’impact que peut avoir le don d’une simple pièce de monnaie sur la vie d’un enfant.

Cette fois-ci, dans un tout autre secteur, c’est Axe qui utilise une stratégie similaire avec une campagne print en Turquie conçue par l’agence Lowe (source : Chris Rawlinson).
Pour mettre en scène son bénéfice d’irrésistibilité («attrape-gonzesse» pour parler crûment, soit le pendant masculin de «l’effet magique d’Impulse» des années 80), la potion magique Axe offre avec le magazine un échantillon sous forme de mini-pulvérisateur.
A l’intérieur du magazine se trouve l’annonce publicitaire en elle-même, où un jeune homme se trouve initialement bien seul.
Heureusement, en pulvérisant la dose d’Axe sur l’annonce, 3 silhouettes de jeunes filles apparaissent comme par magie.

Simple, efficace, démonstratif et ludique (mais un peu machiste).

Tout est question de techniques d’impression et de créativité, mais on pourrait imaginer des échantillons de crèmes qui appliqués sur une photo feraient rajeunir un visage, une laque qui coifferait les cheveux, une mousse qui les colorerait, etc.

Qui ne s’est pas amusé dans son enfance à écrire des messages avec du jus de citron ?

close

Ne manquez pas mes posts !

Je ne vous spammerai pas ! Consultez la politique de confidentialité pour plus d’informations.