Il y a encore peu, avec la déclaration des revenus à remplir, nous recevions une lettre du ministre du budget nous expliquant à quoi servaient nos impôts et la répartition du budget.
La pratique aurait-elle pris fin ? Cette année en tout cas, je n’ai rien reçu…

Il me semble par contre que le besoin reste entier. Pas vraiment pour faire baisser la fraude (je ne suis pas naïf), mais peut-être pour augmenter le civisme et l’«attachement» à cet exercice et ainsi, augmenter le recouvrement de l’impôt.

Le mailing de l’UNICEF en Corée du Sud (cliquer pour voir en grande taille)

Comme toute marque qui sollicite des dons (ici contraints, certes), l’État ferait bien d’expliquer le plus clairement possible à quoi sert concrètement l’argent des impôts.

La meilleure  inspiration que j’ai trouvée, c’est une campagne de marketing direct sud-coréenne (source: Adeevee) pour l’UNICEF qui réussit à impliquer le “consommateur” dans la découverte de l’impact concret de son don.

Le mailing présente successivement différentes situations de la vie d’un enfant. En prenant une pièce et en l’utilisant pour gratter les textes des saynètes, celles-ci deviennent un peu plus joyeuses (de l’usine vers l’école par exemple), montrant ainsi l’impact réel que peut avoir l’argent envoyé. A la fin du mailing, il suffit à l’UNICEF d’expliquer qu’envoyer cette pièce fera réellement bouger les choses dans la vraie vie d’un enfant.

D’autres organismes caritatifs pourraient bien sûr reprendre cette idée créative.
Il me semble également qu’envoyé avec une feuille d’impôts (peut-être encore plus au niveau local d’ailleurs), un tel mailing permettrait de rendre concret l’utilisation de l’argent.
Pour une ville par exemple, pourquoi ne pas utiliser des exemples concrets sur l’état de la voirie, les espaces verts, les dons aux associations, la lutte contre la pauvreté, etc ?

Ne manquez pas mes posts !

Je ne vous spammerai pas ! Consultez la politique de confidentialité pour plus d’informations.